ANTHOLOGIE SOUTERRAINE

4 novembre 2014 - Mots-clés ,
Download at La Souterraine Sold out

Cover_carréSimulation_Coffret

Presse


SÉLECTION FIP – Février 2015

« Compilations éclaireuses activistes, défrichant les souterrains de la chanson francophone en gestation. » (Regarde un peu la France, France Inter)

« La Souterraine, vitrine de la pop francophone underground. Défricheur de talents, le site propose – en accès libre – des compilations monographiques et thématiques. Une mine d’or, dont ses fondateurs – Laurent Bajon et Benjamin Caschera – ont extrait 40 pépites, publiées en CD sur le coffret Anthologie Souterraine. » (Label Pop, France Musique)

« Au début, il y avait le label Almost Musique et son attitude do it yourself surproductive. Puis les Mostla Tapes confiées chacune à un artiste, puis les compilations la Souterraine, qui plongent dans l’underground en français de France et d’un peu ailleurs, en alternative éclatée à des artistes plus visibles. Il fallait y croire, et on a peu à peu vu remonter à la surface des jeunes artistes, parfois pas même connus dans leur rue. (…) Ces quatre premières compilations la Souterraine sont désormais rassemblées dans un coffret CD tout juste sorti, avant un festival maison, du 16 au 18 janvier à Paris. Ce sera l’occasion de rassembler un peu cette famille agitée qui ne forme pas une scène, mais une nébuleuse différente qui s’est dit un jour qu’il n’y avait pas de raison de ne pas chanter en français. » (Libération)

« C’est bien le collectif qui compte. Ou plutôt, la somme des audaces singulières, trop disparates pour qu’on les aime toutes, mais auxquelles on reconnaît une vertu commune : être dénuées de tout calcul commercial. Et nous apporter une bouffée d’air, pas pollué. » (Télérama)

« Une collection inestimable. » (Ce qui nous arrive en musique, France Culture)

« Franchement, tant de flair peut s’avérer démoralisant pour tout label français cherchant à savoir quel temps il fera demain. A l’heure du repli sur soi et des communautés cloisonnées de peur de disparaitre, considérons donc que La Souterraine prend la forme d’une grande baraque à frites postée simultanément devant toutes les chapelles de la musique française. (…) A la limite de l’indépassable. » (Gonzai)

« Si, comme nous, vous avez l’impression de n’avoir jamais écouté autant de chanson française qu’en 2014, c’est en grande partie grâce à l’engagement quasi-sacerdotal de Laurent Bajon et Benjamin Caschera qui, depuis un peu plus d’un an, publient compilations et (« mostla »)tapes avec un enthousiasme et une énergie qui confinent à l’inconscience. » (The Drone)

« Un brillant panorama de l’underground d’ici, dans un coffret collector. (…) Initiées au début de l’année 2014 par Laurent Bajon et Benjamin Caschera, les compilations La Souterraine sont rapidement devenues incontournables pour éclairer une scène autoproduite, indépendante et sortant des chemins de traverse. Ces fruits aux formes drôles et aux goûts rares, trop souvent remis au rebut car peu commerciaux, se voient ici offrir une place de choix. » (Les Inrockuptibles)

« Depuis plus d’un an, cette supérette de nuit de l’underground français, dirigée par Benjamin Caschera et Laurent Bajon, subvient aux besoins des marginaux exigeants, des chiens fous de la zone et de tous les curieux qui se respectent. Compilations bourrées de punk minimaliste, de funk-chanson et de folklore dissonnant, cassettes-trésors signées par les plus grand héros du gouffre : on trouve de tout chez La Souterraine, en larges quantités (34 sorties à ce jour, pépouze), et la boutique ne ferme pour ainsi dire jamais. » (Noisey / Vice)

« La Souterraine: quand des souterrains jaillit une source de jouvence pour la pop en français. » (La Matinale, France Musique)

Photos

Anthologie_9Anthologie_8Anthologie_4


Streaming intégral des 4 vols. + Free Download : www.souterraine.biz